La cybermenace progresse et s’infiltre par différentes portes

iSi_Solutions SECURITE


Durant ces dernières années, le volume croissant de données est l’un des facteurs principaux du développement en masse des cyberattaques. Lors d’une enquête effectuée par le Ponemon, il est révélé que 64% des entreprises ont subi une ou plusieurs attaques réussies arrivant par différentes entrées (Bureaux distants, serveurs Cloud & hébergés, etc) qui ont forcément engendré des pertes de données ou des dérèglements de leur infrastructure réseau.

Qui dit perte de donnée ou dysfonctionnement réseau, dit productivité mise a mal et donc un enjeu financier conséquent.

Si l’on additionne la perte de productivité, le vol d’actifs, les temps d’arrêt de travail, les moyens humains et informatiques pour remettre sur pied une infrastructure, le préjudice et l’image de marque, ainsi que d’éventuels frais juridiques, la note risque d’être longue.

À l’heure d’aujourd’hui où la plupart des utilisateurs pensent qu’un simple antivirus sera le barrage nécessaire aux attaques comme celle-ci, Ponemon nous affirme que les antivirus ratent 57% des attaques.

Comment nous aident les solutions de sauvegarde et de restauration :

Les solutions de sauvegarde et de restauration sont là pour vous garantir une protection de l’intégralité de vos données, qu’elles se situent sur votre ordinateur, votre serveur, dans le Cloud, ou sur un terminal.

Notamment avec l’arrivé des attaques par le biais des différents terminaux, une sauvegarde performante prend en compte ces risques et met en avant des solutions de contrôle de sécurité centralisées et des défenses antimalware afin de protéger efficacement chaque niveau de votre infrastructure informatique contre tout type de menace.


Source : « The 2018 State of Endpoint Security Risk », Ponemon Institute (à la demande d’Emerson NetworkPower) ; Livre blanc « les 10 grandes vérités sur la sauvegarde et la restauration », Solutions Numériques.